Aung San Suu Kyi annule sa venue à l'Assemblée générale de l'Onu.

 |  Posted by Rishi Gopaul  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version
Aung-san-suu-kyi

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, mise en cause dans les violences qui ont contraint à l'exode près de 370.000 musulmans Rohingya, ne participera pas à l'Assemblée générale des Nations unies qui s'est ouverte mardi à New York.

La répression violente menée par les forces de sécurité birmanes en réponse à des attaques de combattants Rohingya dans l'Etat de Rakhine a déclenché les critiques de la communauté internationale, notamment de Washington.

Certains commentateurs demandent le retrait du prix Nobel de la paix qui a été décerné en 1991 à l'ancienne opposante à la junte militaire.

L'année dernière, lors de son premier discours à l'Assemblée générale des Nations unies en tant que dirigeante birmane, Aung San Suu Kyi avait défendu les efforts menés par son gouvernement pour résoudre la crise liée à la minorité musulmane des Rohingya.

Cette année, un porte-parole de son parti a annoncé qu'elle ne s'y rendrait pas, sans toutefois expliquer sa décision.

Une réunion à huis clos du Conseil de sécurité des Nations unies est prévue mercredi sur le dossier birman, à la demande du Royaume-Uni et de la Suède. L'ambassadeur britannique Matthew Rycroft a dit espérer une déclaration publique à l'issue de la réunion.