Ile de la Réunion Saint-Louis : routes abîmées, écoles ouvertes

 |  Posted by Willina Omva  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Après la pluie le bilan. Le maire Patrick Malet et ses équipes se sont rendu au chevet des sinistrés, diamche , après les lourds dégâts causés samedi par les intempéries. «C’est la catastrophe », a confié au JIR le conseiller municipal Alain Vitry, décrivant « des réseaux routiers abîmés, dégradés, des radiers encore submergés et d’autres qui ont carrément été emportés, comme celui des trois ravines et celui des abattoirs...»
Le Tapage reste une des zones les plus durement touchées : 300 foyers étaient toujours privés d’électricité hier en fin de journée, un énorme groupe électrogène, mis en place de façon provisoire après Berguitta, ayant été emporté par les eaux. Si la route principale menant au Tapage avait été dégagée avec les moyens du bord, certains chemins privés étaient encore obstrués, tard dans la journée d’hier. Selon M. Vitry, des travaux étaient en cours pour réparer les axes routiers de façon temporaire et permettre à tous de circuler. Bonne nouvelle en fin de journée du dimanche: tous les établissements scolaires étaient en état d’accueillir les élèves dès lundi   à condition que le temps ne se dégrade pas à nouveau dans la nuit. Aussi, après un long suspense, la route de Cilaos a été rouverte pendant deux heures, entre 17 et 19h, sauf pour les poids lourds.

Lors des visites de terrains, les élus et les agents municipaux ont pu constater qu’un certain nombre de choses avaient été entreposées dans les ravines, «comme des troncs d’arbre, des feuilles de tôle, des frigidaires...», ce qui a, pour sûr, favorisé les inondations. « Au Tapage, il y en a même qui avaient planté de la canne à sucre à l’intérieur de la ravine », s’est étonné M. Vitry, qui a prévenu qu’à l’avenir, «s’il faut verbaliser » les auteurs de tels gestes, «on verbalisera ».

Source: clicanoo.re