Les échanges commerciaux, enjeu du sommet du Commonwealth pour Londres

 |  Posted by Dasa Appalasawmy  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Le Royaume-Uni espère faire du sommet du Commonwealth, qui s'ouvre lundi à Londres, une occasion de renforcer les liens avec les pays de son ancien empire, avec l'objectif d'accroître les échanges commerciaux, alors qu'il se prépare à quitter l'UE.

"Certaines des économies les plus dynamiques au monde seront présentes. C'est une belle opportunité pour nous de reconstruire de vieilles amitiés", s'est réjoui dimanche Boris Johnson, le ministre des affaires étrangères, sur la BBC.

Selon une analyse publiée par le Secrétariat du Commonwealth, le commerce entre les pays membres de l'organisation devrait progresser de 17% pour atteindre 700 milliards de dollars (567 millions d'euros) d'ici 2020.

"Le Brexit aura de larges implications économiques pour le Royaume-Uni, l'Union européenne, et bon nombre de membres du Commonwealth", pointe le rapport.

"La période post-Brexit pourrait faire apparaître pour le Royaume-Uni d'importantes opportunités de négocier des accords commerciaux bilatéraux avec les pays membres intéressés", souligne-t-il.

Le sommet se déroule sur cinq jours, les trois premiers étant consacrés à un forum et à des conférences, tandis que les deux derniers verront les chefs de gouvernement se réunir.

Le Royaume-Uni organise notamment une réception destinée à mettre en valeur son potentiel à l'exportation, présentant quantité de biens, de la nourriture aux boissons, en passant par le trophée de Premier League, le championnat de football anglais.

Liam Fox, le secrétaire d’État britannique au commerce international, animera lundi une conférence faisant la promotion d'un commerce libre et équitable, et sur les leviers de croissance potentiels.

Source/photo : afp.com