Les cerveaux des bébés endommagés par la pollution, selon Unicef

 |  Posted by Selvina Chadien...  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Dix-sept millions de bébés de moins d'un an respirent de l'air toxique, ce qui met en péril leur développement cérébral, a averti  l'agence des Nations Unies pour l'enfance, UNICEF. Les bébés d'Asie du Sud étaient les plus touchés, avec plus de 12 millions de personnes vivant dans des zones où la pollution était six fois plus élevée que les niveaux de sécurité. Quatre millions supplémentaires étaient menacés en Asie de l'Est et dans le Pacifique. L'Unicef ​​a déclaré que la pollution de l'air par les particules respiratoires pouvait endommager les tissus du cerveau et compromettre le développement cognitif. Son rapport indiquait qu'il y avait un lien avec «le QI et la mémoire verbaux et non verbaux, les scores réduits aux tests, les moyennes cumulatives chez les écoliers, ainsi que d'autres problèmes de comportement neurologique». Les effets ont duré toute une vie.