Nous perdons la nuit

 |  Posted by Selvina Chadien...  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

La Terre est de plus en plus inondée de lumière artificielle, un phénomène aggravé par la nouvelle technologie des lampes à diode électroluminescentes (LED), montre une analyse des observations d'un satellite, confirmant une pollution lumineuse grandissante qui affecte la santé humaine, les animaux et les plantes. Des chercheurs, dont les travaux sont publiés cette semaine dans la revue Science Advances, ont déterminé que l'éclairage planétaire s'est accru, tant en quantité qu'en intensité, d'environ 2 % par an de 2012 à 2016. Les scientifiques affirment qu'une «perte de nuit» dans de nombreux pays a des conséquences négatives sur «la flore, la faune et le bien-être humain».

Christopher Kyba, chercheur principal du Centre allemand de recherche géoscientifique de Potsdam a déclaré que l'introduction de la lumière artificielle était «l'un des changements physiques les plus spectaculaires que l'homme ait apporté à notre environnement». Cette étude est l'une des toutes premières à examiner depuis l'espace les effets de la transition en cours dans le monde vers l'éclairage LED qui est nettement moins gourmand en énergie. Les résultats indiquent que les économies d'électricité résultant de cette nouvelle technologie sont plus faibles qu'attendu.