Présidentielle: les Iraniens à l’heure du choix

 |  Posted by Christelle Lebrasse  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Ce vendredi 19 mai, 56,4 millions d’électeurs iraniens sont appelés à se rendre aux urnes pour élire leur président. Le sortant Hassan Rohani, religieux réformateur, part favori mais le camp conservateur s’est considérablement renforcé avec le ralliement du maire de Téhéran à l’ex-procureur Ebrahim Raissi. Par leur vote, les Iraniens décideront aussi de poursuivre ou non la politique d’ouverture vers l’Occident entamée par Rohani. Les bureaux de vote ont ouvert à 8 h heure locale à Téhéran comme dans le reste du pays. Ils fermeront, pour les derniers, à 10 h du soir. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé la population à se mobiliser, à l'antenne de la télévision publique.

Plusieurs personnalités politiques ont déjà indiqué dans quel lieu elles voteraient. L'ancien president Khatami a par exemple déclaré qu'il voterait « dans les premières heures de la matinée », à Jamârân, dans le nord de la capitale. L'un des quatre candidats en lice, Mostafa Hashemitaba devait faire son devoir de citoyen aux alentours de 8h30 dans l'est de la capitale.

Pour rappel, la campagne électorale a officiellement débuté le 21 avril dernier et s’est donc déroulée sur moins d’un mois. Les candidats ont multiplié, à un rythme effréné, les conférences de presse mais aussi les rassemblements monstres. Ce fut notamment le cas pour Hassan Rohani samedi dernier, lorsque 20 000 de ses partisans l’ont retrouvé dans un stade de la banlieue ouest de la capitale. Raissi a répondu par une démonstration similaire mardi, dans une immense salle de prière de Téhéran.