Victoire du président sortant au Kenya, l'opposition conteste.

 |  Posted by Rishi Gopaul  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version
Kenyatta

La commission électorale a proclamé vendredi le président sortant, Uhuru Kenyatta, vainqueur de l'élection présidentielle organisée mardi au Kenya avec 54,27% des suffrages exprimés, contre 44,74% au chef de l'opposition, Raila Odinga, qui conteste la validité du scrutin.

Peu après l'annonce des résultats officiels définitifs, Uhuru Kenyatta, réélu à 55 ans pour un second mandat de cinq ans, a appelé le peuple kényan à l'unité nationale et à la paix pour la période post-électorale.

"Je m'adresse à vous, à tous vos militants", a-t-il dit, dans un discours directement adressé à Raila Odinga. "A tous nos frères, à tous nos dignes concurrents, nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes des citoyens de la même république".

Des incidents ont éclaté dès la proclamation des résultats.

A Kisumu, un bastion de l'opposition dans l'ouest du pays, de jeunes protestataires ont brûlé des pneus dans le quartier de Kondele. A Nairobi, dans les bidonviles de Mathare et Kawangware, la police a tiré des grenades lacrymogènes et effectué des tirs de sommation face à de jeunes manifestants.

Avant même la proclamation des résultats définitifs, la coalition de l'opposition avait parlé de faude mais semblait résignée, rejetant l'idée de contester cette décision en justice.

Les membres du camp de Raila Odinga avaient insisté sur le fait qu'ils accepteraient les résultats fondés sur les données chiffrées du scrutin qu'ils trouveraient dans les serveurs de la commission électorale.

"Nous avons soulevé certaines inquiétudes, ils n'y ont pas répondu. En tant que membre de la coalition d'opposition, nous ne voulons pas faire partie du processus qu'ils sont en train de mettre en place", a dit à la presse Musalia Mudavadi, un responsable de l'opposition.