Attentat de Nice: une journée pour ne pas oublier

 |  Posted by Christelle Lebrasse  |  0
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

A Nice, un an après l’attentat du 14 juillet 2016 qui a coûté la vie à 86 personnes sur la Promenade des Anglais, Emmanuel Macron va participer aux cérémonies d’hommage aux victimes. Le souvenir de ce drame est encore vif dans la mémoire des Niçois.

Chacun (re)vit le drame à sa manière. Pour ceux qui étaient présents ce soir-là sur la Promenade, comme pour ceux qui ont perdu un être cher, le temps s’est figé il y a un an. Et la reconstruction des uns, des autres – nous a témoigné une avocate – dépend beaucoup de l’acceptation ou non d’un suivi psychologique.

Mais il y a ces dénominateurs communs, ces comportements d’évitement, des lieux de foule, comme de simples rassemblements, que ce soit des spectacles, le cinéma ou même ce périmètre douloureux de la Promenade des Anglais… Refus catégorique de s’y rendre ou tentatives infructueuses, comme pour ce père de famille dont les enfants se cachent à bord de la voiture en lui criant de partir.

D’autres moins nombreux refusent, à l’inverse, de considérer la « Prom » comme un lieu maudit, mais comme une victime à part entière et les hommages qui sont prévus aujourd’hui sont à la fois crains et attendus car de mauvais souvenirs vont refaire surface. Mais il y a en même temps ce besoin - ce devoir même - de l’hommage aux victimes.La journée va être décomposée en quatre séquences. Il y aura d’abord un hommage participatif des Niçois qui, toute la journée et dès 9 heures du matin, déposeront près de la Promenade des plaques de couleur bleu-blanc-rouge sur une longueur de 170 mètres, pour former un message aérien qui sera dévoilé vers 20 heures.

Les familles des victimes vont, elles, se retrouver à huis clos en fin de matinée pour une cérémonie interreligieuse, avant le défilé et l’hommage rendu cet après-midi en présence du chef de l’Etat.

Une lecture de textes par des comédiens comme Michèle Laroque, est également prévue puis la journée sera clôturée ce vendredi soir par un concert. Pas de feu d’artifice cette fois, mais 86 faisceaux de lumière en hommage aux 86 victimes, qui vont pointer vers le ciel.